Pourquoi pas nous ?

 

Ils ne savaient pas que c'était impossible .... alors ils l'ont fait.

Bernard Werber.

 

 img_4129.jpg

Vos blablas à vous.

Les vieux blogs abandonnés.

Et pourtant, ils peuvent encore vous émerveillez par leurs belles histoires et photos.

 

Marie et Régis

Chouchou

Sandrine et les langoustines

Valé

Virginie

Cv-gwada

 

 

Eduquer.

Quand j'avais 5 ans, ma mère me disait toujours que le bonheur était la clef de la vie. Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai écrit "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, j'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie."

John Lennon

Lundi 27 mai 2013 1 27 /05 /Mai /2013 19:57

Publié dans : Nos sorties à Maurice.

Quand j'ouvre mon fichier de photos nommé "la Réunion, Jour 7", je tombe sur un message de Bertrand sous forme de sous-fichier qui s'appelle: "pas de photo, journée médecin".

 

Ha bah oui, chuikon !

 

Pas de photo. Sinon celle d'une famille décimée, de 3 énormes ordonnances, de milliards de mouchoirs, de fièvre, de maux de tête/dos/ventre.

Mais nous sommes des winners, et il y aura un jour 8 !!!

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 9 mai 2013 4 09 /05 /Mai /2013 08:38

Publié dans : Lectures

Ken Follet est un romancier qui peut passer du roman historique extrèmement documenté (Les pilliers de la Terre, le Monde sans fin, la chute des géants, etc) au petit roman facile à lire, rapide, un peu plus "léger".

Un peu déçue par ce livre. Peut-être parce que je sortais de la "Chute des Géants".
Ce livre est le premier qu'il a écrit et... comment dire .... ça se voit. Les intrigues s'emmêlent, les personnages sont trop nombreux et la fin un peu plate.
Si on ne doit lire qu'une livre de Ken Follet, je ne conseillerais pas celui-là.
Si on doit trouver un roman à lire en 2 jours en faisant du rien-foutage sur la plage, c'est le roman idéal. 

 

le-scandale-modigliani-9782253159735

 

L'histoire:

Une étudiante en histoire de l'art découvre l'existence d'un Modigliani perdu, une toile que le maître aurait réalisée sous influence de haschich (ce qui est précisément le sujet de sa thèse, qui porte sur l'art et la drogue). Entre Londres, la France et l'Italiedu Sud, elle se lance sur les traces du chef-d'oeuvre, suivie de près par des galeristes peu scrupuleux et quelques faussaires plutôt doués. Ça ressemble à du Dan Brown, mais c'est du Ken Follett. De l'aveu même de l'auteur, ce livre était un "raté", raison pour laquelle nous n'avions, jusqu'ici, pas eu la possibilité d'en juger par nous-mêmes (les écrivains sont encore libres de décider de publier ou non leurs manuscrits, hélas). Comment et pourquoi le roi Follet a finalement publié cet inédit, nous ne le saurons pas. Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'il a bien fait. Bien sûr, Le scandale Modigliani n'est pas de la trempe des sensationnelles sagas historiques du Gallois. Trop court, trop "léger", mais, du même coup, plus rapide, plus enlevé, d'une pétillante vivacité. Un autre Ken Follett, un autre ténor.

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 9 mai 2013 4 09 /05 /Mai /2013 06:16

Publié dans : Notre life au quotidien

Le temps file file file. 

Sous les Tropiques, la vie est presque la même que partout dans le monde. Il fait juste plus beau (plus chaud, plus de pluie, plus de vent aussi). L'été mauricien se termine en beauté, avec un mois d'avril très ensoleillé et de belles vacances à la maison. 

Notre vie, ce sont aussi, et surtout, ces petits moments du quotidien en famille, avec les amis, à la maison;

maison 7129

maison 7130

maison 7132

Un repas de Pâques à partager.

maison 7143

maison 7146

maison 7150

De gâteaux de circonstance.

maison 7151

Qui rendent débile:

maison 7155

Ou fou:

maison 7157

Un dimanche de Pâques sous la pluie (comme tout le temps quoi !)

maison 7159

maison 7161

maison 7170

maison 7184

De calins, encore et encore.

maison 7196

maison 7197

Des levers de soleil (faut se lever à 5h30 pour ça)

maison 7200

maison 7206

Et le soir même, le coucher du même soleil.

maison 7220

Ca vaut bien une pause apéro sur la plage pour profiter du payasage.

maison 7221

Un jardin qui reste toujours fleuri.

maison 7212

maison 7214

maison 7215

Une soirée karaoké ! Parce que nous le valons bien !

maison 7222maison 7232maison 7237maison 7240maison 7241

Un trio de potes !

maison 7254

Regardez comme ils sont mignons de dos:

maison 7257

maison 7272maison 7278maison 7283

Et une autre journée qui commence (non je ne me lève pas à 5h tous les matins, mais c'est vrai que c'est arrivé 2 ou 3 matins de suite, alors j'en profite pour faire des photos)

maison 7728

Lui, c'est tous les jours à cette heure-là. Il avait fait un bouquet de leurs en pâte à modeler pour sa môman (c'est moi, j'en ai de la chance non ?)

maison 7291

La petite souris est passée 2 fois (depuis, il n'a plus du tout de dents devant et il chochote, c'est trop mignon)

maison 7724

Des journées passées avec les copains (malgré les apparences, c'était la première fois en 15 jours qu'ils touchaient l'ordi. Tout le reste du temps a été dehors, à faire des cabanes, mais je n'ai pas de photo)

maison 7742

Et une dernière soirée d'avril entre potes pour bien finir les vacances. 

maison 7743

maison 7746

Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 8 mai 2013 3 08 /05 /Mai /2013 08:22

Publié dans : Lectures

De quoi passer un bon moment, avec le héros de notre enfance. Le roman d'Isabel Allende est un régal à lire. L'enfance de Zorro, sa naissance en Californie, ses aventures, ses amis et ses amours. Capes et épées garanties !

 

 

RÉSUMÉ DU LIVRE

Qui est Diego de la Vega, alias Zorro, le justicier masqué, don Juan et habile escrimeur que nous connaissons tous ? Dans ce roman, le premier sur l'enfance de ce héros, Isabel Allende nous emmène dans les coulisses de la légende. Né près de Los Angeles, au début du 19e siècle, Diego est le fils d'Alexandre de la Vega - gentilhomme espagnol devenu propriétaire terrien en Californie en récompense de ses prouesses militaires en Europe -, et de Regina connue sous son nom de guerrière indienne, Tête-De-Loup-Gris. Dès son enfance, une amitié sans faille lie Diego à Bernardo, son frère de lait, qui ne parle plus depuis qu'il a vu sa mère violée et assassinée par des pirates

9782253118305

Et pour le plaisir:

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 7 mai 2013 2 07 /05 /Mai /2013 09:00

Publié dans : Nos sorties à Maurice.

Alors ce jour-là, on était très contents car on allait revoir Caro et Bruno, des potes de Guadeloupe. Caro a gardé Ronan quelques heures chaque semaine quand Morgane et moi allions au cours de mosaique au camp Dugomier.

Ils ont demandé d'enchaîner avec un second séjour dans les DOM (Bruno est gendarme) et ils ont obtenus la Réunion. Donc c'est avec un grand plaisir que nous avons fait un barbecue avec eux, comme au bon vieux temps.

Rendez-vous était pris en bas du cirque de Salazie, qu'ils souhaitaient nous faire découvrir.

reunion6 0480

reunion6 6192

Partout (mais alors PARTOUT), il y a des cascades. On dirait que l'île fuit. L'eau est vraiment l'élément qui domine.

reunion6 6261

reunion6 6282

reunion6 6291

Il faisait beau, mais dans les montagnes, cela ne dure jamais longtemps. Alors vite vite, direction la ville la plus en hauteur du cirque: Hell Bourg.

reunion6 6348

Hell Bourg est une station thermale, un peu bourgeoise, un peu hors du temps.

reunion6 6372

De jolies cases créoles.

reunion6 6377

reunion6 6385

reunion6 6386

reunion6 6407

Je ne sais pas ce que j'explique à Caro, mais ça a l'air passionnant.

reunion6 6410

Et puis nous voilà descendus dans un endroit magnifique, au bord d'un étang et entouré de montagne.

reunion6 6422

Les garçons s'installent pour une partie d'échecs.

reunion6 6427

Mais aussi pour une dégustation de chips.

reunion6 6439

Bruno a retrouvé sa place favorite. On dirait bien que ça lui a manqué les barbecue. Ils ont tout préparé, on a juste mis les pieds sous la table.

reunion6 6443

reunion6 6445

reunion6 6451

 

reunion6 6475

Après un repas délicieux, on redescend. Un arrêt culturel (3 mns 30) à l'église.

reunion6 6497

Et nous voilà aux cascades Niagara. Vous vous souvenez que je vous avais dit dans cet article de bien se souvenir de la cascade que l'on voyait de l'avion. Ben voilà, nous y sommes !

reunion6 6506

reunion6 6509

reunion6 6511

reunion6 6533

reunion6 6563

Je vous remets la photo aérienne:

reunion1 5658

Je suis un peu floue sur la photo, mais je n'ai que celle-là pour vous montrer le genre de cadeau que je fais à mes copines: un bout de bois ! C'est pas top ça ! Je suis sûre qu'elle a adoré, hihihi.

reunion6 6575

Merci pour cette magnifique journée les amis ! Et vivement la prochaine.

reunion6 6587

 

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 25 avril 2013 4 25 /04 /Avr /2013 09:04

Publié dans : Nos sorties à Maurice.

Vous vous souvenez, nous étions chez Nanou à St Pierre. Nous avons dormi comme des loirs là-bas et levés de bonne heure, nous avons dû supporter les enfants râler qu'ils ne voulaient plus partir de chez elle.

 

reunion5 5955

MAIS, nous avions un joli programme pour cette journée là: LE VOLCAN.

Tout de suite, les paysages ont changé. On a même vu des vaches dans les paturages. A la Réunon, on trouve du lait local, des fromages (très bons d'ailleurs).

reunion5 5961

 

reunion5 5965

 

reunion5 5967

Cette vallée s'appelle Rivière du Rempart, comme le village à côté de chez nous à Maurice.

reunion5 5979

Le Belvédère nous avance au dessus d'un cratère impressionnant.

reunion5 5982

reunion5 5983

reunion5 5984

reunion5 5994

reunion5 6002

Le paysage devient lunaire, on aperçoit les sommets dans les nuages (et non pas couverts de neige comme le pensait Ronan)

reunion5 6004

Le pas de Bellecombe, un contraste saisissant, un univers lunaire. Tout le monde était impresionné.

reunion5 6007

La plaine des sables, immense étendue de ... sable.

reunion5 6010

reunion5 6172

reunion5 6173

Nous voilà au dessus du volcan (800 marches au dessus pour être précis), avec le Leo Fornica au milieu, comme une verrue (si vous pouvez zoomer, vous verrez des gens tout petits sur la colline). Tout autour, la lave solidifiée.

reunion5 6040

reunion5 6057

Et au loin, le piton des neiges avec ses traces de coulées de lave.

reunion5 6058

reunion5 6065

reunion5 6091

reunion5 6092

reunion5 6094

Au retour, après 15 mns de remontée (ben oui, les 800 marches, à descendre, ça va, à remonter, c'est hard - mais moi je préfère remonter, la descente me fait trop mal aux genoux), les enfants sont atteints de l'ivresse de l'altitude:

reunion5 6035

reunion5 6036

reunion5 6037

Au retour, on s'arrête sur la plaine de sables.... une sensation de seuls au monde.

reunion5 6133

reunion5 6136

Pratique d'être des garçons quand même !!

reunion5 6144

 

 

 

 

 

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 9 avril 2013 2 09 /04 /Avr /2013 06:03

Publié dans : Lectures

De Douglas Kennedy.

Livre à se procurer d'urgence.

 

9782714437747

Le résumé:

Dans l'Amérique de l'après-guerre minée par ses contradictions, des années noires du maccarthysme à nos jours, La poursuite du bonheur nous plonge au coeur d'une magnifique histoire d'amour.
Manhattan, Thanksgiving 1945. Artistes, écrivains, musiciens... tout Greenwich Village se presse à la fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé. Ce soir-là, sa soeur Sara, fraîchement débarquée de New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l'armée américaine. Amour d'une nuit, passion d'une vie, l'histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.
Un demi-siècle plus tard, à l'enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux. Coups de téléphone, lettres incessantes... Commence alors un harcèlement de tous les instants. Jusqu'au jour ou Kate reçoit un album de photos... La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue ? Que lui veut-elle ?
Douglas Kennedy nous livre ici un roman ambitieux ou, à travers d'inoubliables portraits de femmes, résonnent les thèmes qui lui sont chers : la quête inlassable du bonheur, la responsabilité individuelle, la trahison.

 

Mon avis: 

Un petit moment de flottement quand, au premier 1/3 du livre, on change de narrateur. Parce qu'on s'habitue au personnage et pof, il faut imaginer l'autre côté du mirroir. 
Plein de thèmes sont abordés dans ce livre. La relation mère/fille et les secrets de famille qui changent une vie, les relations frère/soeur, l'amour bien sur. Tout cela dans une époque où il fallait mieux se fondre dans la masse que de donner son opinion, dans une Amérique qui se cherche. Et pourtant avec tellement de possible et d'espoir.

Et puis c'est très bien écrit ! A mettre entre toutes les mains ! 

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 8 avril 2013 1 08 /04 /Avr /2013 09:27

Publié dans : Notre life au quotidien

Vous avez dû le voir aux infos, voir les photos sur les réseaux sociaux.... Samedi 30 mars, Maurice a vécu un drame. Onze drames en fait, pour être précis.

Il est tombé sur la capitale en 90 mns autant de pluie qu'un mois de mars entier.

Tout peut être mis en cause:

- l'absence de prévisions météo fiables.

- la soudaineté des intempéries

- les constructions anarchiques sous couvert de "développement"

- l'incivilité des citoyens qui se servent des rivières et canaux comme poubelles

 

Maurice est traumatisé. L'île lèche ses blessures en scrutant le ciel. Tellement que les écoles ferment quand il fait grand soleil, que des gens démissionnent, que les Mauriciens pleurent. "Jamais ce n'est arrivé ici" entend-on dans les rues. Ce n'est pas tout à fait vrai mais on met en perspective que c'était un samedi, sans écoliers dans les rues, sans bus scolaires et que sinon.... 

Beaucoup de familles n'ont plus rien, les sinistrés sont nombreux, la solidarité s'organise, les Mauriciens sont formidables.

Je ne mettrai pas de photos ni de vidéos ici, les moyens techniques et modernes font que tout le monde peut les voir facilement sur le net.

Et puis je les ai assez vu, cela ne changera pas la donne.

Le cyclone IMELDA pointe son nez. Le WE prochain, pourvu que tout le monde soit prudent....

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés